Saint-Chinian Roquebrun

Pour un premier article d’information sur le vignoble Français, je n’ai pas choisi le plus facile à décrypter ! C’est pourquoi, nous tenterons de le faire au cours de 4 articles consécutifs.

  • Le premier expliquera les caractéristiques générales du plus grand vignoble de France, réparti sur deux magnifiques régions viticoles, Le Languedoc et le Roussillon.
  • Nous parcourrons ensuite, les plus belles appellations A.O.C du Languedoc & du Roussillon, au travers ces domaines qui font rêver.
  • Nous vous présenterons aussi ces domaines que nous affectionnons particulièrement et que nous avons choisi de distribuer.
  • Enfin, nous ferons un tour d’horizon des accords mets & vins les plus Languedociens et Roussillonnais.

Le paysage viticole

Le vignoble s’étend de Nîmes aux portes de l’Espagne, le long de la Méditerranée.

Les vins du Languedoc-Roussillon sont produits sur 4 départements qui longent la Méditerranée : Le Gard (30), l’Hérault (34), l’Aude (11) et les Pyrénées-Orientales (66). Son dénominateur commun, le climat méditerranéen avec ses températures élevées l’été, ses pluies irrégulières et ses vents importants permettent une parfaite maturation des raisins. Mais c’est la grande variété de ses sols, de ses caractéristiques géographiques et de ses cépages qui assure la singularité de chacune de ses Appellations d’Origine Contrôlés (A.O.C.).

Les principaux cépages :

Syrah, Grenache, Carignan, Merlot, Mourvèdre et Cinsault sont les cépages rouges les plus répandus.

le Languedoc & le Roussillon sont largement dominés par les cépages rouges (80% du vignoble) où plus de 50 variétés y sont cultivées. Les vedettes sont la Syrah (en Languedoc), le Grenache noir, le Carignan et le Merlot. Mais on retrouve également beaucoup de Mourvèdre, Cabernets Sauvignon, Cinsault, Cabernet Franc, Pinot noir, Marselan, Alicante, Caladoc, Lledoner Pelut, Chenanson etc.

Chardonnay, Sauvignon, Muscat, Viognier, Macabeu comptent parmis les cépages blancs du Languedoc – Roussillon.

Parmi les cépages blancs cultivés dans les vignes du Languedoc, la star incontestée reste le Chardonnay, celui qui a fait la réputation des grands vins blancs de Bourgogne. On retrouve également d’autres cépages blancs, comme le Sauvignon, le Muscat, le Viognier, le Macabeu, le Grenache blanc et gris, le Vermentino, le Picpoul, le Tourbat, le Colombard, la Roussane, le Mauzac, l’Ugni blanc, la Marssane, etc.

Une diversité des sols et un relief inégalables :

Sols argilo-calcaire

C’est sa grande diversité des sols qui contribue à la singularité de chacune des appellations du Languedoc & du Roussillon :

On retrouve principalement des sols sablonneux, argilo-carcaire et quelques galets le long des côtes.

sols schistes, typiques du Languedoc.

Dans la vallée ce sont plutôt des sols schisteux, marneux, avec de vastes terrasses de cailloux roulés. Enfin sur les hauts plateaux les sols principalement calcaires sont parsemés de poudingues et molasses.

Sols de grès & marnes en bord de Méditerranée.

Saint Chinian – massif montagneux

Du littoral méditerranéen aux contreforts des Pyrénées et du Massif Central les variations d’altitudes se ressentent dans les caractéristiques des différentes appelations. 

Les A.O.C du Languedoc & du Roussillon

Vignes de Pic-Saint-Loup

Les vignes du Languedoc :

  • Superficie : 218 000 hectares 
  • Production : Environ 12 500 000 hectolitres de vins par an
  • Nombre d’appellations : 23
  • Les premières classifications datent de 1936
  • Production sans appellation : 7% (Vins de France)
  • Vins rouges : 78%
  • Vins blancs : 14%
  • Vins rosés : 8%
  • Vignes Bio : 22 000 hectares, soit 36% du vignoble bio français et 7% du vignoble bio mondial
AOC Terrasses du Larzac

Les Crus du Languedoc : 

  • AOC Corbières-Boutenac – Force & douceur.
  • AOC la Clape (depuis 2015) – Île de grands vins.
  • AOC Minervois-La-Lavinière – Singulier & pluriel.
  • AOC Pic-Saint-Loup – Un terroir entre Méditerranée et Cévennes.
  • AOC Terrasses du Larzac – La générosité du Languedoc, la fraicheur du Larzac.
AOC Malepère

Les Grands Vins du Languedoc :

  • AOC Cabardès – Vent d’est, vents d’ouest.
  • AOC Clairette du Languedoc – la séduction du blanc.
  • AOC Corbières – Fruits de 1300 créateurs.
  • AOC Faugères – Grands vins de nature.
  • AOC Fitou – La plus ancienne AOC rouge du Languedoc.
  • AOC Limoux – Grand terroir de bulles.
  • AOC Malepère – La plus occidentale du Languedoc.
  • AOC Minervois – Le grand vin millésimé par le vent.
  • AOC Muscat (de Frontignan, de Lunel, de Mireval, de Saint-Jean de Minervois).
  • AOC Picpoul de Pinet – Son terroir c’est la mer.
  • AOC Saint Chinian – Absoluement grand.

L’AOC régional :

  • AOC Languedoc – Un plaisir renouvelé.
AOC Languedoc Pézenas

Dénomination régionale du Languedoc :

  • AOC Languedoc Cabrières – Rosé par nature, rouge par culture.
  • AOC Languedoc Grès de Montpellier
  • AOC Languedoc de Méjanelle – Un vignoble de galet roulés.
  • AOC Languedoc Montpeyroux
  • AOC Languedoc Pézenas
  • AOC Languedoc Quatourze
  • AOC Languedoc Saint-Christole
  • AOC Languedoc Saint-Drezery
  • AOC Languedoc Saint Georges-d’Orques
  • AOC Languedoc Saint-Saturnin
  • AOC Languedoc Saint-Chinian Berlou
  • AOC Saint-Chinian Roquebrun
Les rues de Collioure

Les Vignes du Roussillon :

  • Superficie : 26 400 hectares 
  • Production : Environ 710 000 hectolitres de vins par an.
  • Nombre d’appellations : 13
  • Production sans appellation : 1,6% (Vins de France)
  • Vins Doux Naturels (VDN) : 80%
  • Vins secs : 20% (dont 77% en rouges et rosés et 23% en blancs)
AOC Côte du Roussillon-Village

Les A.O.C des vins secs du Roussillons :

  • Collioure
  • Maury sec
  • Côtes du Roussillon
  • Côtes du Roussillon-Villages
  • Côtes du Roussillon-Villages par communes (Tautavel, Les Aspres, Caramany, Lesquerde, Latour-de-France)
AOC Muscat de Rivesaltes

Les A.O.C des VDN du Roussilons :

  • Banyuls
  • Banyuls Grand Cru
  • Maury
  • Grand Roussillon
  • Rivesaltes
  • Muscat de Rivesaltes

Un peu d’histoire

Ce sont les Grecques qui, les premiers ont introduit la vigne dans la région du Languedoc au cinquième siècle avant JC. C’est ensuite sous l’impulsion des Romains, comme pour la majorité du vignoble français, que le Languedoc prend réellement son essor.

Des vignes dès le Vème siècle avant JC

Ces vins ont très vite connu un fort succès. Dans un premier temps, grâce à la construction du canal du midi, en 1681 qui favorisa grandement leur distribution. Puis, la pénurie des vins suite à l’hiver particulièrement rigoureux de 1709, a eu pour conséquence une forte augmentation de la demande en vins méditerranéens. Enfin, le développement des chemins de fer, à la fin du XIXème siècle, a également facilité l’essor de la viticulture languedocienne.

En 1868, le phylloxéra stop net cette belle expansion. Ce puceron américain ravageur, détruit tous les plants de vigne en s’attaquant aux racines. C’est ainsi qu’une grande partie du vignoble français est alors détruite. Insensible aux insecticides d’abord utilisés, c’est finalement en greffant les pieds de vigne européens sur des plants américains que le vignoble français renaîtra de cette catastrophe historique. Suite à ce fléau, les producteurs languedociens replantent bien plus que nécessaire, privilégiant une production à fort rendement plutôt que de miser sur la qualité des cépages utilisés. C’est ainsi que le vignoble languedocien est devenu le premier vignoble producteur de vins ordinaires.

À partir des années 1900, la surproduction croissante du vignoble languedocien et français en général entraîne une chute des cours. À ceci s’est ajouté l’affaire des « vins à sucres » et des vins trafiqués qui entraîna une révolte générale en 1907. La région s’est véritablement soulevée contre ces pratiques frauduleuses pour sauver sa culture et son savoir-faire.

Dès 1910, les coopératives se réorganisent, introduisant des règles plus strictes de production et en endiguant la surproduction.

La création de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) en 1936, marque l’émergence du vignoble et la reconnaissance de ses terroirs au niveau national.

Mais c’est au début des années 1980, que le vignoble languedocien entreprend sa véritable révolution ! Les cépages typiquement méditerranéens sont identifiés et ses terroirs sont progressivement classifiés en diverses appellations d’origine contrôlées, garantes de la qualité et de l’authenticité de ces vins.

Crédits Photos : CIVL – Conseil Interprofessionnel des Vins du Languedoc.

Un commentaire sur “Les Vignobles du Languedoc et du Roussillon

  1. Pingback: Le Fitou - l'origine des vins du Languedoc ! - Le vin à l'étrier

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Comment puis-je vous renseigner ?
Comment puis-je vous renseigner ?
Des questions, un doute, besoin d'un conseil ? Nous sommes là pour vous accompagner.
En cours de connexion...
Mélanie est disponible au 06 40 12 65 63, pour répondre à vos questions. Vous pouvez également laissez votre message ci-dessous et elle vous recontactera très rapidement.
Tous nos opérateurs sont occupés. Veuillez réessayer ultérieurement
:
:
:
Avez-vous une question ? Besoins d'un conseil ? Je vous réponds immédiatement.
:
:
Cette session de chat est terminée
Cette conversation a été utile ? Vous pouvez la noter
Bon Mauvais