La cuvée 2019 du Beaujolais Nouveau arrive, jeudi 21 novembre, dans les caves, bistrots et restaurants ! Bien que l’intérêt général pour cet événement s’amoindrisse chaque année, n’est-ce pas une occasion de se retrouver entre amis pour une soirée franchouillarde et festive ? Et puis, le Beaujolais, c’est surtout un vignoble. Alors, pourquoi ne pas profiter de ce rendez-vous, pour découvrir ses 10 Crus (Fleurie, Moulin à Vent, Saint-Amour, Juliénas, Morgon, Chiroubles, Régnié, Chénas, Brouilly et Côte de Brouilly) ? Laissons-nous surprendre par les restaurants, cavistes et bars à vins qui nous concoctent une journée Beaujolais, à l’occasion du Beaujolais Nouveau !

L’origine du Beaujolais Nouveau

L’histoire du Beaujolais Nouveau débute en mars 1951, avec l’évolution des règles sur la vente des vins issus de la dernière récolte. En effet, un arrêté paru dans le journal officiel précisait que les vins d’AOC de l’année (entendre issus de raisins récoltés, entre fin août et mi-octobre) ne pouvaient être mis sur le marché des consommateurs qu’à partir du 15 décembre. Sauf que les vignerons du Beaujolais souhaitaient vendre leur récolte avant cette date. C’est donc sous la pression de l’union viticole du Beaujolais qu’une dérogation est acceptée le 13 novembre 1951, autorisant la commercialisation d’un vin « primeur » ou « nouveau » avant la date de déblocage du 15 décembre. Et c’est ainsi que le Beaujolais Nouveau est né !

Au début, le Beaujolais Nouveau était surtout célébré dans le bassin Lyonnais. C’est à force de bonne humeur, de communication et de rendez-vous festifs rassemblant les vignerons, négociants et personnalités locales, que les bistrots parisiens ont souhaités, en être ! Et c’est en 1975 qu’une première campagne médiatique nationale annonce l’arrivée du Beaujolais Nouveau, chaque troisième jeudi du mois de novembre.

Jusqu’à la fin des années 80, c’est le rendez-vous incontournable et une belle occasion de festoyer entre amis dans les bistrots et autres lieux de rendez-vous, avant la saison hivernale des fêtes familiales de fin d’année.

Comment, le Beaujolais Nouveau, a-t-il fait le tour du monde !?

Il n’y a pas qu’en France que cette fête du Beaujolais Nouveau est célébrée ! Et ça, c’est grâce à un vigneron aussi connu que controversé du beaujolais : feu George Duboeuf (1933 – 2020). Cet entrepreneur, autodidacte, visionnaire et grand dégustateur fonde en 1964, l’une des premières sociétés de vins de négoce de qualité. Sa clientèle d’alors était principalement des restaurateurs de la région lyonnaise.

Flairant le potentiel commercial du Beaujolais Nouveau, il sera l’instigateur de son développement à l’étranger. Comment ? Une stratégie marketing ultra-moderne et d’importants événements dans les plus grandes capitales du monde (Paris, Londres, New York, Moscou, Tokyo, etc.) ! Il porte aussi beaucoup d’importance à la créativité de ces étiquettes qui sont toujours très ludiques et colorées.

Malheureusement, à force de pousser les limites du marketing et du développement commercial pour une région de seulement 15 000 hectares de vignes, la fête a fini par déraper (goût de banane, bains de beaujolais et j’en passe…) ! La qualité du beaujolais nouveau est devenue discutable et l’événement alors populaire, est devenu complètement ringard.

Du coup on y va, ou on reste à la maison !?

Le Beaujolais Nouveau c’est donc un vin primeur : un vin jeune destiné à être consommé dans les mois suivant la récolte. Il est léger, fruité, gouleyant et s’associe très bien avec la charcuterie…

Du coup oui, j’assisterai à l’événement !  C’est la bonne occasion pour faire la fête sans chichi, on y va comme on est, avec son sourire et sa bonne humeur. Le Nouveau, on va le goûter avec l’ami modération et on va surtout revisiter les crus du Beaujolais 😉 

Et on sera où ? À l’Antre Divin, 6 Rue Louis Blanc, 92170 Vanves, où Thibaut et Frédéric nous on justement réservé une soirée sur la route des Beaujolais : un beaujolais nouveau et quelques crus de leurs sélections !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Comment puis-je vous renseigner ?
Comment puis-je vous renseigner ?
Des questions, un doute, besoin d'un conseil ? Nous sommes là pour vous accompagner.
En cours de connexion...
Mélanie est disponible au 06 40 12 65 63, pour répondre à vos questions. Vous pouvez également laissez votre message ci-dessous et elle vous recontactera très rapidement.
Tous nos opérateurs sont occupés. Veuillez réessayer ultérieurement
:
:
:
Avez-vous une question ? Besoins d'un conseil ? Je vous réponds immédiatement.
:
:
Cette session de chat est terminée
Cette conversation a été utile ? Vous pouvez la noter
Bon Mauvais